étrave


étrave

étrave [ etrav ] n. f.
• 1573; a. scand. stafn
Mar. Pièce saillante qui forme la proue d'un navire. On mesure la longueur d'un navire de l'étrave à l'étambot. Étrave renforcée du brise-glace.

étrave nom féminin (moyen français estrave, de l'ancien scandinave stafn, proue) Pièce massive formant la limite avant de la carène d'un navire. ● étrave (expressions) nom féminin (moyen français estrave, de l'ancien scandinave stafn, proue) Propulseur d'étrave, petite hélice placée dans un tunnel transversal, près de l'étrave, et permettant le déplacement latéral du navire.

étrave
n. f. Forte pièce qui termine à l'avant la charpente d'un navire.
Par ext. Extrême avant d'un navire.

⇒ÉTRAVE, subst. fém.
MAR. Forte pièce (de bois ou de métal) qui termine la coque vers l'avant en formant la proue d'un navire. Étrave concave, courbe, droite; étrave en bulbe; fausse étrave. La longueur d'un navire se mesure de l'étrave à l'étambot (Ac. 1798-1932). Il demeura dans un coin de la passerelle à suivre le jeu de la houle que l'étrave de l'« Étoile-des-mers » tranchait et brisait en éclats de cristal (PEISSON, Parti Liverpool, 1932, p. 112). La quille s'assemble à l'avant avec une autre pièce, l'étrave qui en est pour ainsi dire la continuation (QUINETTE DE ROCHEMONT, Trav. mar., t. 1, 1900, p. 124).
P. compar. La pointe de Manhattan, portée à l'incandescence par le couchant, enfonçait comme un fer rouge son étrave dans une mer sillonnée de chalands (MORAND, Homme pressé, 1941, p. 202).
P. anal. :
Je suis descendu vers cent mètres. Le sol charrie vers nous, à cinq cent trente kilomètres-heure, de grands rectangles de luzerne ou de blé et des forêts triangulaires. J'éprouve un plaisir physique bizarre à observer cette débâcle des glaces, que divise inlassablement mon étrave.
SAINT-EXUP., Pilote guerre, 1942, p. 359.
P. ext., AVIAT. Partie antérieure de la coque d'un hydravion (cf. GUILLEMIN, Constr., calcul et essai avions, 1929, pp. 173-174).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1573 estrave (DUPUYS). De l'a. nord. stafn, de même sens (DE VRIES Anord.); l'absence d'attest. plus anc. s'explique prob. par la technicité du terme. Bbg. LA LANDELLE (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 24.

étrave [etʀav] n. f.
ÉTYM. 1573, estrave; de l'anc. scandinave stafn.
Mar. Pièce courbe et saillante qui forme la proue du bateau (→ Pack, cit.). || On mesure la longueur d'un navire de l'étrave à l'étambot (→ Dénuder, cit. 1). || L'étrave s'élève verticalement à l'avant de la quille du navire et sert d'appui au mât de beaupré; fortifiée par la contre-étrave, elle est recouverte par la fausse-étrave.
1 (…) tant qu'on naviguait le nez vers le large, la vie du remorqueur dépendait de son étrave, de sa haute étrave dressée à six mètres au-dessus de l'eau, et derrière laquelle tout le navire se défilait en lignes obliques, jusqu'à son arrière rond, sa croupe basse solidement assise sur la mer.
Roger Vercel, Remorques, p. 27.
2 La terre sembla fendre l'eau avec ses longs caps noirs comme des étraves de sous-marins.
J.-M. G. Le Clézio, le Déluge, p. 171.
Par ext. Partie avant de la coque (d'un hydravion).
COMP. Contre-étrave.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Etrave — Étrave Étraves à Camaret …   Wikipédia en Français

  • Étrave — Étraves à Camaret Bulbe d étra …   Wikipédia en Français

  • étrave — (é tra v ) s. f. Terme de marine. Nom des pièces de bois courbes, qui forment la proue du vaisseau. Le mât de beaupré s appuie sur l étrave.    Fausse étrave, pièce de bois qui recouvre l étrave d un grand bâtiment, et qui en suit la courbure… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ÉTRAVE — s. f. T. de Marine. L assemblage des pièces de bois courbes qui forment l avant, la proue d un bâtiment. Le mât de beaupré s appuie sur l étrave. La longueur d un navire se mesure de l étrave à l étambot …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ÉTRAVE — n. f. T. de Marine Pièce de bois ou de fer où viennent s’assembler les pièces qui forment l’avant, la proue d’un bâtiment. Le mât de beaupré s’appuie sur l’étrave. La longueur d’un navire se mesure de l’étrave à l’étambot. On dit aussi ÉTABLE.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Étrave de déneigement — Une étrave de déneigement, plus communément appelée « étrave », désigne un outil destiné à racler la neige en période hivernale et la déplacer sur le côté de la chaussée. Elle se distingue du rabot et de la lame biaise par la géométrie… …   Wikipédia en Français

  • Bulbe D'étrave — profilé d un navire cargo …   Wikipédia en Français

  • Bulbe d'etrave — Bulbe d étrave Bulbe d étrave profilé d un navire cargo …   Wikipédia en Français

  • Bulbe d'étrave — profilé d un navire cargo Bulbe vu du dessus (navire en …   Wikipédia en Français

  • Propulseur d'etrave — Propulseur d étrave Propulseur d étrave d un bateau de plaisance …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.